AccueilRechercherConnexionS'enregistrer
-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Intrigue] Le nouvel ordre galarien

Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeVen 07 Sep 2018, 10:52
► █ Date :  9 Juillet au 20 Août 2203 RP Tout public
Tharak Nar'Jamon ♦️ Kira Nae Châne ♦️ Ouvert aux participation ponctuelles
Le nouvel ordre galarien



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
9 Juillet 2203

Garynos – Bal de la haute bourgeoisie



La fête battait son comble – ce qui, chez les galariens, signifiait que les bruissements des complots dépassaient en volume l’orchestre censé divertir les invités.

Abbadon, du haut de la salle, se laissa aller à un soupire. Ces événements ne lui rappelaient rien de bon.  Mais heureusement, sa tâche n’était pas de participer. Il redescendit de son poste d’observation, retourna dans les coulisses où les invités de la Conseillère Padroki arrivaient. Il y avait de tout : entrepreneurs, politiciens, quelques vétérans militaires, tous accueillis individuellement les jours précédents par la Conseillère, avec leurs escortes occasionnelles. Aujourd’hui, leur présence allait être dévoilée, et ramener la question des aliens au cœur d’un débat politique très ethnocentré. Une fois face aux invités, l’agent prit la parole.

« Bonsoir à tous. Je me nomme Abbadon Bynare, du service Spécial et Tactique de Reconnaissance. Vous avez mes coordonnées temporaires pour la durée de votre séjour sur la planète. Je participerai à votre sécurité, et je répondrai à toutes vos demandes et questions. »

La position était difficile à tenir : en tant que Spectre, Abbadon était sous les ordres de Padroki. Mais dans le même temps, il agissait ici en totale indépendance de la Conseillère, et répondait aux demandes de tous les partis y compris les anti-conciliens. Deux raisons à ça : d’une part pour diminuer l’impression que les aliens étaient des objets utilisés par la Conseillère – même si l’impression restait – et d’autre part car il n’avait pas décider du camp qu’il préférait voir gagner.

« Dans quelques minutes, vous rencontrerez la haute bourgeoisie de mon peuple. En résumé, les politiciennes, investisseurs, influenceurs ayant grimpé dans la hiérarchie après la révolution. Personne n’est officiellement au courant de votre présence, à l’exception des services de sécurité. Mais les têtes des différents partis savent, raison pour laquelle ils sont tous venus. Attendez-vous à être sollicités, utilisés et critiqués. Vous allez être un sujet d’intérêt de premier plan, au moins pour ce soir. » Le galarien jette un œil vers la porte menant à l’endroit où la Conseillère présenterait ses hôtes. Un serviteur lui faisait signe. « Il est l’heure. Je vous souhaite bon courage. »

*****


Le silence se fit à l’arrivée des aliens. La plupart des galariens ne cachaient pas leur air incrédule, mais Pléia et Garenn restèrent impassibles. Padroki s’avança, profitant de son effet, et prit la parole.

« Mes chers compatriotes. Voici déjà un mois que nous débattons de qui devrait être notre représentante galactique, de quelle voix donner au Conseil. Mais dans tous ces débats, certains oublient quelque chose : notre Conseiller ne discutera pas avec nos semblables, ne dirigera pas notre société, mais travaillera avec et pour la communauté galactique ! Je me suis donc permises d’ouvrir nos débats et notre planète à d’autres peuples, eux aussi directement concernés par notre élection. »

Les bruissements reprirent, très discrets, comme de coutume. Les galariens avaient repris contrôle d’eux-mêmes et s’adaptaient à la nouvelle donne.

« Vous connaissez tous ma position et les relations que j’entretiens avec les autres espèces. Avant d’être Conseillère, en tant qu’ambassadrice, défendant nos intérêts et nous octroyant de meilleures possibilités commerciales. Puis au sein du Conseil, où j’ai favorisé la collaboration entre l’UCIP et le GSI, malgré le refus de la flotte de participer à la force commune, malgré l’enfermement inefficace que certains prônent comme politique.
Nous appartenons à une galaxie composée de multiples espèces. Notre intelligence nous a permis d’accéder à l’un des plus grand pouvoir galactique, de siéger au Conseil. Il serait un gâchis de mettre en place un Conseiller ou une Conseillère incapable de travailler avec nos partenaires galactiques.


- Voulez vraiment faire croire qu’il s’agit de partenaires de notre espèce, Padroki ? »

Pléïa répondait vertement. Comme depuis le début de la campagne, elle omettait volontairement le titre de la Conseillère. La galarienne était petite, mais son caractère écrasait littéralement autour d’elle.

« Une fois encore, vos anciennes méthodes sont visibles de tous. La présence d’aliens ici est une simple ingérence, d’autant plus que l’Hégémonie butarienne n’est pas un partenaire concilien.
Vous parlez de vos ‘succès’ collaboratifs ? L’UCIP a jusqu’ici montré son manque de préparation, ses opérations terminent en carnage parmi des combattants qualifiés et précieux. Eviter de rejoindre était et est toujours la meilleure décision.
Ouvrir nos débats à d’autres peuples ? Soyons sérieuses, vous ne les ouvrez déjà pas au notre ! Vous avez toujours été partisane du système féodal, et ne rêvez que de le mettre en place.
Le véritable gâchis du poste de Conseiller, c’est que vous l’ayez tenue. Une politicienne avide de pouvoir et égoïste, incapable de défendre les intérêts des siens. Inaptes à arrêter les revendications krogannes. Réfractaire aux seins changements secouant notre société. Vous êtes une icône du passé.


- Parlementaire Pléïa, vous critiquez bien des choses, mais ne proposez pas de vraies solutions. »

Garenn était calme, froid, méthodique. Le moins connu des trois candidats, le seul nouveau dans le paysage politique.

« Notre Conseillère joue certes ici une carte politique, mais il est normal que notre élection intéresse les aliens. Et je suis certain qu’ils ne sont pas dupes et voient des opportunités en notre nouveau système. Plutôt que de rejeter le débat, j’aimerai beaucoup avoir l’occasion de vous parler d’un nouvel avenir, chers partenaires. Car – et il se retourna vers l’assemblée des galariens – n’est-ce pas là le plus grand rôle du Conseiller, représenter dignement notre peuple dans la galaxie ? Nous sommes longtemps restés enfermés dans notre féodalisme et notre isolationnisme ; il est aujourd’hui temps de rappeler à tous ce qui fait des galariens une espèce de premier plan. Il est temps de collaborer efficacement pour éliminer les menaces, de pallier au manque de préparation de l’UCIP en lui adjoignant nos forces et notre enseignement, de reprendre la direction d'une galaxie en grand danger. »


____________INFOS MJ____________


Et c’est partiiiii !

Tout d’abord, le fonctionnement de cette intrigue : le principe sera toujours le même, événement public amenant un débat, prise de position des candidats, et à vous de décider si vous en soutenez un et comment vous le soutenez. Par exemple, en faisant un discours éclairé, en posant des questions gênantes à un adversaire, en proposant de beaux reportages sur un autre, etc. L’idée est simple : plus vous soutenez un candidat, plus vous le soutenez de manière originale et efficace, plus il a de chances de l’emporter.
Dans le cas où vous interrogez ou voulez parler directement à un candidat : soit c’est très court, vous postez et je réponds, fin de la discussion ; soit vous voulez quelque chose de plus long, dans ce cas vous m’envoyez un MP et on écrit ça en collaboration sur Skype/Discord/autre.

Autre spécificité : l’intrigue se déroulant sur plusieurs semaines, il est envisageable que vos personnages doivent s’absenter certaines semaines et revenir à d’autre. De la même manière, certains absents du premier tour peuvent vouloir participer à autre moment. J’accepte donc que des gens non-inscrits participent à condition de me prévenir !

Enfin, le discours habituel : une semaine commune pour répondre, je posterai vendredi prochain, et ici, une semaine de temps IRP s’écoulera à chaque tour.

Bonne écriture ! ^^



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeSam 08 Sep 2018, 11:13
« L’union galarienne est une gangrène dans cette galaxie. » Le ton autoritaire du D’Amal était cassant. Le butarien, un colosse à la musculature impressionnante et au regard plus froid que le vide spatial, était un être pragmatique, zélé et frôlant la xénophobie la plus extrême, mais une xénophobie sélective, liée à la rancune et la rancœur des évènements passés, aussi il était extrêmement ouvert à l’incorporation d’aliens au sein de l’Hégémonie, les considérants comme des peuples frères, mais haïssait quiconque vivait ailleurs. « Ils soutiennent les actions du Conseil comme des correiros à peine bon à suivre la meute. Le seul bon galarien unioniste est un galarien mort. »

Les autres membres du Haut-Conseil de l’Hégémonie attendaient sagement l’intervention du maître des lieux, se gardant de critiquer les propos de leur compatriote. Voyant que le Galant’Ark restait muet sur le sujet, le D’Oyuin prit l’assurance de répondre. Vieux butarien râblé, il n’en possédait pas moins un ton grave et étonnement énergique.

« Certes, le Conseil est une gêne plus qu’un allié. » Le ministre de la Réconciliation vit qu’il avait fait plaisir au ministre de Fer en commençant par aller dans son sens. « Toutefois, je ne suis pas sûr qu’une nation galarienne xénophobe et hostile soit davantage à notre avantage. L’affaiblissement du Conseil à tous prix n’est pas toujours l’option la plus intéressante. Il est clair que le prétendant Garenn est le plus intéressant. »

La D’Yanoi, butarienne fière et à la beauté largement reconnue, servant régulièrement comme modèle pour la propagande étatique, s’exprima soudain d’une voix calme et douce.

« La prétendante Pleïa est indiscutablement une gêne. Mais le plus problématique reste indubitablement son discours profondément haineux vis-à-vis de notre allié kroganne. Si cette dernière devait être choisie, nous nous créerions un adversaire extrêmement dangereux. Nettement plus que l’Alliance Interstellaire. » Tous les ministres acquiescèrent aux propos logiques de la ministre de la Vérité.

« La victoire de la prétendante Padroki ne serait pas non plus une grande défaite pour nous. Cela affaiblirait grandement le pouvoir de l’Union, avec de profondes dissensions internes. Surtout qu’elle serait nettement plus ouverte à des échanges économiques que ses congénères plus isolationnistes. Des échanges qui ne feraient que renforcer la colère des xénophobes et les risques d’implosions. » La D’Juuy parlait d’un ton presque désintéressé, après tout le sujet du jour n’était pas vraiment en rapport avec son ministère, personne n’ignorait que les galariens ne permettaient pas à grand monde se s’implanter sur leurs mondes, encore moins des espèces non conciliennes. Et cela rendait l’intérêt de la ministre de la Répartition plus professionnel qu’autre chose.

Les commandeurs eux ne disaient rien, se contentant d’écouter l’ordre du jour, après tout il ne s’agissait ni de guerre ni de manœuvres militaires et surtout pas de budget aussi ils n’avaient pas vraiment de raison de s’exprimer. Voyant que la session touchait à sa fin, Le dirigeant de tous les citoyens de l’Hégémonie se leva se son siège, scruta chaque participant à tour de rôle et prit enfin la parole, d’une voix mesurée.

« La réunion a été extrêmement productive, et une décision a été prise, nous allons donc nous rendre personnellement sur Sur’Kesh afin de participer à quelques sessions de discussions. Il est évident que pour définir de manière optimale notre stratégie qu’une rencontre directe est nécessaire. Nous comptons donc sur vous pour faire fonctionner la nation durant notre absence.

Commandeur Tal’shan, préparez un croiseur pour notre départ. Ministres, commandeurs. »


Et Tharak Nar’Jamon s’en alla se préparer.

***

Le voyage s’était déroulé avec une vitesse stupéfiante, enfin pas réellement mais le Galant’Ark avait eu tellement de dossiers à traiter que le temps n’était plus vraiment une valeur sûre. Accompagné de nombreux représentants, bureau de la sécurité intérieure, bureau de la propagande, bureau de l’économie et bien évidemment, bureau des échanges culturels. Ils étaient tous sur chargés de travail, contact avec les autorités locales, échanges avec le Conseil, avec l’Alliance pour les passages de territoires, préparatifs des rencontres et nombreuses autres activités découlant inévitablement de tels voyages diplomatiques.

Heureusement, tout ceci touchait à son terme tandis que la délégation atteignait enfin le monde natal de l’espèce la plus intelligente de la galaxie.

Et tandis que la navette protocolaire atteignait le sol, sous haute surveillance, la délégation observa avec un véritable respect l’architecture local, le respect de la nature et l’absence quasi-totale de pollution atmosphérique, si ce n’était les quelques structures majestueuses qui sortaient des forêts humides de la planète, elle aurait pu donner l’impression d’être un monde éden parfaitement sauvage, et cela augmenta soudainement drastiquement le respect que le Galant’Ark pouvait éprouver pour une espèce au passé tâché par une décision extrêmement amorale et profondément lâche. Enfin deux si l’on comptait le coup de poignard dans le dos de l’Hégémonie.

Une fois au sol, La navette libéra enfin son équipage, en l’occurrence Tharak, ses dix-huit collaborateurs et six membres de la garde prétorienne, des soldats d’élite portant une armure cérémonielle plus impressionnante qu’efficace. La troupe avait une allure légèrement excessive, tous s’étant habillés de la manière la plus riche et voyante possible. Le Galant’Ark avait rééquipé son uniforme qu’il avait préalablement porté lors de la rencontre avec le prisonnier Dahl Elkoss, une armure blanche resplendissante, comportant le sigle de la Nouvelle Hégémonie en or pur sur la carapace ventrale ainsi que d’innombrables médailles miniaturisées sur une barrette située au niveau du cœur.

Une large et longue cape de velours, la face intérieure d’un pourpre majestueux tandis que la face extérieures arborait le même blanc étincelant que l’armure, comportant le même symbole de l’Hégémonie mais en plus grand. Une couronne de laurier d’or complétant le tableau, ornant le crâne du représentant de la nation. Une épée cérémonielle se trouvait attachée à la ceinture du dirigeant de l’Hégémonie, la main gauche de Tharak restant continuellement reposée sur son pommeau. La garde d’élite utilisait le même coloris global, mais sans la cape. Arrivant au niveau des représentants galariens censés les accueillir, les butariens découvrirent que la conseillère Padroki en faisait partie.

« Ancienne représentante du Conseil. » Débuta le dirigeant de la nation tout en inclinant extrêmement légèrement sa tête sur la gauche. « L’Hégémonie se devait d’être présent alors qu’un évènement aussi capital pour la stabilité galactique va avoir lieu. » En vérité, Tharak avait envie de cracher au visage de cette menteuse, elle qui avait bafoué toutes les discussions qui avaient eu lieu entre la nation et le Conseil, envoyant massivement des troupes occuper illégalement le secteur Frontalier, installant même des bases sur place. « Le voyage a été harassant, permettez à notre délégation de se reposer avant de discuter plus avant de la situation présente. »

Les échanges suivants furent courts, et extrêmement impersonnels et rapidement la délégation se retrouva dans les différentes chambres offertes par les locaux.

***

Tharak s’avançait, sans penser le moins du monde à faire preuve de modestie, s’efforçant même de montrer continuellement ses vêtements complètement excessifs à quiconque croisait sa route, ignorant royalement les représentants des autres nations, mais restant toujours extrêmement courtois avec les galariens qu’il rencontrait, prenant même quelques minutes pour discuter avec quelques employés de l’endroit. Finalement, le butarien se retrouva rapidement en retard, atteignant largement en dernier la salle du bal, arrivant tout juste avant que la première prise de parole ne débute.

Le Galant’Ark observa alors un galarien portant une armure de combat de très haute qualité, ses gestuelles et mimiques révélant à chaque micro seconde le militaire de haut entrainement qu’il était. Le dirigeant de la nation décida de l’ignorer, il pourrait voir plus tard, il aurait été hautement impoli et improductif que de rater la première intervention, et l’ancien gouverneur de Gellix écouta donc sagement les propos des trois représentants tandis qu’il s’enfonçait tranquillement vers un endroit qui pourrait lui offrir une rapide rencontre avec le prétendant Garenn. Il y parvint alors que la prétendante Pleïa prenait la parole. Et hormis un propos légèrement dérangeant à l’encontre des représentants de l’Hégémonie, elle se révélait être étonnamment intelligente et sage, un gouffre à côté du vide politique que représentait le discours de Padroki.

Puis Garenn s’exprima, et ce fut une immense source de déception pour un Tharak qui avait énormément d’espoir dans cet individu ambitieux. Ses propos ridicules concernant l’UCIP et l’histoire de l’espèce de premier plan instaurant une hiérarchisation spéciste fortement idiote. Pour l’heure, la situation était compliquée, chaque prétendant œuvrant pour paraitre le plus bête possible et seule Pleïa semblait pour l’heure capable de sortir quelque chose de cohérent de son esprit. Malheureusement, il allait falloir plus pour apprendre quelque chose, aussi le dirigeant décida d’attendre son tour. Se laissant toutefois largement à la vue du prétendant Garenn.


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1472062856-14011212440811408111889220

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1502442111-explorateur-de-lasjae
Marcus Coles
Marcus Coles
Membre
Messages : 80

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeLun 10 Sep 2018, 21:02
Marcus avait été convoqué à l'ambassade humain très tôt en cette journée. Il c'était présenté aussi vite qu'il le pouvait, même s'il s'agissait d'une journée de congé pour lui. Le politicien avait l'habitude que ce genre de chose arrive. Après tout, dans le monde de la diplomatie, des urgences pouvaient arrivés n'importe quand. Il fallait ensuite régler ces problèmes, pour tenter d'éviter que les rapports avec une ou plusieurs autres espèces ne s’aggravent. À peine arrivé à l'ambassade, des membres du personnels l'avaient dirigés dans l'une des salles de réunion destiné à la rencontre d'ambassadeur alien, sans lui fournir de détail. Marcus avait révisé dans son esprit une multitude de dossier, tentant de formuler diverses hypothèses sur les individus qu'ils devraient rencontrés et sur le sujet de la rencontre. Cependant, ses diverses suppositions tombèrent à l'eau lorsque la porte de la salle de réunion s'ouvrit et qu'il découvrit que l'occupant était un autre être humain. Pas une personne travaillant à l'ambassade, du moins personne dont Marcus se rappelait. L'homme était resté assis et avait fait signe à l'assistant ambassadeur de prendre place. Ce dernier avait coopéré, en attendant d'en savoir plus. Qui pouvait bien être ce type? Le concerné resta silencieux un moment, observant l'homme lui faisant face. Puis, il se décida enfin à prendre la parole.

-Bonjour, monsieur Coles. Je m'appelle Alexander Naymer, j'ai été dépêché pour vous rencontrer et discuter de certains sujets importants avec vous.

-Lesquels?

-Un mélange de politique et de diplomatie. Deux de mes aptitudes professionnels.

-Vous êtes dans le domaine depuis longtemps?

-Presque 5 ans, mais ce n'est pas le sujet. De part votre poste, vous devez suivre l'actualité? Vous savez donc que le gouvernement galarien est au beau milieu d'un foutoir politique. Plusieurs individus se disputant la tête du gouvernement, chacun ayant sa propre vision pour l'avenir. Nous avons décidé de vous envoyer pour évaluer la situation et supporter le candidat qui semble être le plus censés et le plus utile. S'il n'y en a pas, alors le moins pire fera l'affaire.

-Pourquoi moi?

-Votre supérieur ne tarit pas d'éloge à votre égard. Vous avez accomplis de nombreux hauts fait pendant votre carrière. Comme des négociations fructueuses avec les elcors et les asaris. Ainsi que plusieurs autres ententes avec d'autres races. En fait, je dirais qu'en haut lieu, vous jouissez d'une grande estime de la part de...

Naymer continua ainsi sur sa lancée, flattant toujours et encore plus Marcus. Ce dernier le laissait faire, plus amusé par le fait que cet idiot pensait que lui faire de la lèche suffirait. Après un bon moment à entendre Naymer débiter ses flatteries, l'assistant ambassadeur décida de l'interrompre.

-Bien, maintenant, recommencez.

-Euh, pardon?

-Cela fait presque 30 ans que je suis dans le métier, alors contrairement à vous je ne suis pas un novice qu'on peut manipuler en lui léchant les bottes. Alors, arrêtons ces stupidités. Vous allez recommencer vos explications et présenter les faits, le reste ne m'intéresse pas. Alors, pour quoi moi? Pourquoi pas notre ambassadeur chez les galariens?

-... Bon très bien. Je n'ai pas mentit, votre supérieur à de l'estime pour vous et en vos capacités, c'est une des raisons pour lesquels vous avez été choisi. Pour ce qui est de l'ambassadeur auprès des galariens, il est dans l'incapacité de s'en charger. Il a fait une crise cardiaque assez récemment. Il est encore vivant, mais absolument pas en condition pour s'occuper de la chose. Si vous vous le demandez, impossible pour son assistant de le faire. L'ambassadeur l'a congédié peu de temps avant son malaise pour fautes professionnelles.

-Donc, je joue les roues de secours?

-Plutôt comme un bon élément. Je vous dirais bien que si vous réussissez cette mission, vous aurez droit à une belle promotion. Cependant, comme vous voulez de l'honnêteté, j'ignore si vous aurez une promotion. Ça augmenta sûrement vos chances, je crois.

***

Voilà comment Marcus c'était retrouvé à voyager en direction de Sur'Kesh, afin de se mêler des élections d'une autre race du Conseil. Pendant un moment, le diplomate avait eu certaines réticence qu'il avait gardé pour lui-même. Cependant, en chemin il avait étudié les dossiers de l'Alliance sur les trois candidats aux élections. Padroki était en poste depuis un bon moment et la politique galarienne sous sa direction n'avait pas vraiment besoin d'explication. La politicienne se montrait très ouverte aux autres races, ce qui était une bonne chose. Les deux autres étaient plus compliqués. Pléïa était aux yeux de Marcus la pire des candidats. Ses idées xénophobes et isolationnistes n'apporteraient que des problèmes. Quant à Garenn, difficile de se faire une opinion sur lui, pour l'heure.

La délégation humaine était plutôt bien fournit. On retrouvait divers membres subalternes du corps diplomatiques, des experts en sécurités informatiques, des experts en économies et en commerce, ainsi qu'un groupe de traducteurs. On retrouvait même quelques membres des services de renseignements de l'Alliance, qui évidemment se présentaient sous un autre titre. Un apport traditionnel, s'il en est. Toutefois, Marcus ne s'en souciait guère. Il réfléchissait davantage à la suite des choses. D'une manière ou d'une autre, il faudrait déterminé qui entre Padroki et Gerenn seraient le mieux pour prendre la tête du peuple galarien. Hors de question qu'il s'agisse de Pléïa. Avec la menace actuelle de la corruption, l'effort de chaque race serait nécessaire pour éradiquer ce mal. L'effort galarien, qu'il soit matériel, militaire ou scientifique serait des plus utile. L'humain passa tout le voyage à réfléchir et à se préparer, ne se faisant tirer de ses réflexions que lorsqu'on lui annonça qu'ils étaient arrivés à destination et pouvaient désormais entamé la descente en navette sur Sur'Kesh.

La navette diplomatique chargea ses passagers et entama sa descente dans l'atmosphère de Sur'Kesh. Lors de la descente, Marcus eut l'occasion d'observer le paysage de la planète. Il était intéressant de voir que les galariens avaient réussi à instaurer un bon équilibre entre leur civilisation et leur environnement. Intérieurement, l'ambassadeur ne put s'empêcher de penser que l'humanité aurait eu beaucoup à apprendre des galariens sur le sujet. Dire qu'il avait fallut des catastrophe environnementales horribles pour que l'humanité comprennent l'importance de l'écologie et de la préservation de la nature. Par contre, pour la moralité, les galariens auraient pu apprendre beaucoup des autres espèces. Quand on sait les sales coups qu'ils ont fait par le passé, que ce soit contre les krogans ou pendant la guerre contre les moissonneurs.

Quelques minutes plus tard, la navette se posa sur l'aire d’atterrissage prévu pour leur arrivée. Les portes de la navette s'ouvrirent une fois l’atterrissage complété. Les occupants descendirent tous un après l'autre. La délégation humaine descendu sur la planète se composant de Marcus, quatorze collaborateurs composé des économistes, diplomates, membres du renseignement et les traducteurs. Également, pour assurer la sécurité, six membres des N7 en armure complète. Chaque non-combattants portaient leur plus beaux habits pour cette rencontre. Marcus faisait de même ayant enfilés l'un de ses meilleurs ensembles. Une belle tenue dans le pure style des hauts diplomates de l'Alliance. De plus, tous la délégations, N7 compris, arborait le symbole de l'alliance en blanc, au niveau du cœur. Ils se dirigèrent vers les représentants galariens qui les attendaient. Parmi eux, il y avait Padroki. Marcus s'arrêta à une distance respectueuse de la galarienne et pris ensuite la parole.


-Ancienne représentante du Conseil, Padroki. Je suis content de pouvoir enfin vous rencontrer. L'Alliance espère de tout cœur pouvoir aider votre peuple dans ce moment important.

Évidemment, il évita de préciser qu'il n'était pas impossible que le soutien de l'humanité se porte sur Gerenn. Les prochaines événements à venir révélerait qui de Padroki et Gerenn serait le meilleur candidat. Les paroles de politesse et de diplomatie continuèrent de s'échanger avant que la délégation humain soit guidé vers ses quartiers, en attente du grand jour.

***

Le jour venu, la délégation humaine fut la première sur le lieu de rendez-vous prévu, plutôt les premiers non-galariens sur place. Marcus commença alors son observation des lieux, attendant le moment de se dévoiler. Il remarqua rapidement la présence d'un galarien possédant une armure de meilleure qualité que les autres membres de la sécurité. Il s'agissait peut-être du chef de la sécurité, ou bien du garde du corps personnel de Padroki. L'humain se retrouva toutefois rapidement à discuter avec quelques employés galariens. Leurs discussions n'avaient cependant rien de politique, mais sur des sujets plus variés, Marcus voulant démontrer que malgré son titre, il restait un homme modeste. Puis, quelques minutes avant l'entrée en scène, le fameux galarien prit la parole. Ainsi, les supposions de Marcus c'était avérées fausses. On avait donc affaire à un spectre du nom d'Abbadon Bynare, un renfort du Conseil en somme.

Vint enfin le moment de se présenter au peuple galarien. Marcus avança après que Padroki eut fait son entrée. Il remarqua sans mal que la présence des non-galariens suscitait une grande surprise. L'humain se contenta d'afficher un léger sourire et de saluer poliment les galariens à sa proximité. Il s'immobilisa quand Padroki fit de même. C'est à ce moment que Marcus vit l'arrivée de la délégation butarienne. Le diplomate ne laissa rien paraître, mais intérieurement la situation lui déplaisait fortement. Marcus n'avait aucun bon sentiment pour cette race, suite à ce qu'ils avaient vécu à cause d'eux. Il ne laisserait pas cependant ses sentiments nuire à ce qui se passait en ce moment. Il fallait espérer que les butariens n'étaient pas là pour causer des problèmes. Ce peuple prétendaient peut-être avoir changé depuis la guerre, cependant leur vanité était toujours là. Leur tenue flamboyante était une excellente preuve qu'ils demeuraient imbu de leurs petites personnes.

Marcus détourna le regard pour s'intéresser aux discours des divers candidats. Padroki défendait sa vision que son peuple devait continuer de s'ouvrir au reste de la galaxie. Elle désirait continuer à collaborer avec les autres espèces de la galaxie. Pléïa fut la suivante à prendre la parole, en commençant par manquer ouvertement de respect envers Padroki. Sa position n'était pas très difficile à analyser. Elle rejetait l'ancien système féodal galarien, s'opposait à l'UCIP et aux revendications des krogans. Le tout sans manquer à plusieurs reprises de continuer ses insultes. Gerenn fut le dernier à prendre la parole. Il se montrait plus ouvert à la présence des délégations étrangères et afficha ses diverses propositions. Fin du féodalisme, combat contre les menaces galactiques et renforcement de l'UCIP. Toutefois cette histoire de reprendre la direction de la galaxie laissait Marcus perplexe. Est-ce que ce galarien avait des visées militaires contre les autres races?


L'humain réfléchit pendant un moment. Il était hors de question de soutenir Pléïa, il se promis même de faire le nécessaire pour nuire à cette idiote. Par contre, difficile de savoir qui soutenir entre Padroki et Gerenn, tant que plus d'informations n'auront pas été obtenues. Marcus décida donc de commencer par aller interroger le galarien. Il s'approcha donc de Gerenn et s'adressa directement à lui.

-Puis-je prendre un peu de votre temps, prétendant Gerenn? Je me présente, Marcus Coles, de l'ambassade humaine de la Citadelle. J'ai bien écouté vos déclarations et j'aimerais en savoir plus sur vos projets pour l'avenir de votre peuple. Vous avez parlez d'apporter un meilleur soutien et une meilleure expertise à l'UCIP, de combattre les menaces et de reprendre la direction de la galaxie. Je me demandais donc ce que vous comptiez faire et comment vous le feriez? Également, nous avons pu voir la position anti-krogan de Pléïa, mais quel est votre position envers eux?


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799321-membre-1
[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799096-mister-3
[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799091-mission-1
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeMar 11 Sep 2018, 11:16

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
9 Juillet 2203

Garynos – Bal de la haute bourgeoisie



Le galarien sourit face aux questions de l'humain. Autour de lui, les paroles se taisent, alors qu'il a une nouvelle occasion de se mettre en avant.

" Vous êtes là pour ça, ambassadeur Marcus. Mes réponses sont simples.

L'UCIP manque de l'expertise que l'Union apportait au Conseil. En tant que Conseiller, je favoriserai donc l'entrée de la République de Sur'Kesh dans l'UCIP, à la fois en tant que force militaire avec nos services de renseignement, et en tant que force stratégique avec un rôle de commandement au même niveau que nos partenaires humains, asaris et turiens.

Combattre la menace me semble évident : l'énergie noire n'est pas une chose à prendre à la légère. Les Dalatraces avaient choisi de se cacher face aux Moissonneurs ; moi au Conseil, les républicains ne feront pas cette erreur. L’Éclairée Cosiris et moi même mettrons tout en œuvre pour éliminer cette menace : nos forces spéciales, notre flotte et nos scientifiques travaillerons sans relâche vers cet objectif.

Reprendre la direction de la galaxie est dans la même ligne de mire : trop longtemps, nous sommes restés en retrait. Pire encore, nous avons parfois encouragé la stagnation. Je compte changer ça. Je compte voir les galariens devenir une espèce aussi active dans la galaxie que le sont les humains, ou plus récemment, les butariens.

Tant qu'aux krogans, ma position est claire. Comme tout mon peuple, je n'ai pas oublié le danger qu'ils représentent. Mais ils ont aussi démontré qu'ils pouvaient s'élever de leur condition de brute épaisse. Nous devons être prêt à intervenir si besoin, mais ils méritent que nous leur laissions cette chance de progresser dans la hiérarchie galactique."


Un murmure hostile parcourût brièvement l'assemblée présente. Malgré ça, le parlementaire, l'ex-militaire, maintient son dos droit et son attitude fière.


____________INFOS MJ____________


Ceci n’est pas un nouveau tour, juste une réponse aux questions !

Comme prévu, j'entamerai le nouveau tour vendredi. Wink



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Kira Nae Châne

Personnage RP
Faction :
Rang :
Kira Nae Châne
Membre
Messages : 61

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeMer 12 Sep 2018, 21:05
L’effervescence agitait le journal depuis une semaine. Semaine que Kira Nae et son équipe avait intégralement passée à l’annexe du journal à la Citadelle.
La nouvelle de l’ouverture Galarienne ou débat avec le aliens était discrètement tombée dans leur oreille et Jarod se devait d’y avoir une place. Etant donné le secret de l’évènement, Kira Nae ne doutait pas de son exclusivité sur l’info et peu de journalistes seraient au rendez-vous. Jarod avait ainsi dû jouer des coudes pour trouver le bon contact tout en évitant les bavures. La nouvelle ne devait pas fuiter au risque de se retrouver noyé par de plus gros poissons.
Obtenir une accréditation leur avait coûté énormément de crédit, mais les retombées en valaient le coût !
C’est ainsi qu’Ambroise de Castellac, son collègue humain, sélectionna son meilleur élément pour assurer la gestion de l’annexe et que les trois collaborateurs et piliers de Jarod décollèrent pour Sur’Kesh, Kira Nae Châne, Lyhn N’Liory et lui-même.

***

- L’ancienne conseillère est totalement fermée à l’ouverture, annonça Ambroise tandis qu’ils se réunissaient tous les trois dans le petit salon du vaisseau qui les transportaient sur la planète Galarienne.
- Pléïa ne nous intéresse pas vraiment, assura Kira Nae, un datapad posé sur ses jambes croisées. Soyons honnête, ce rassemblement ne joue absolument pas en sa faveur. Tout ça m’a surtout l’air d’être un coup de Padroki pour la discréditer une bonne fois pour toute.
- Personne dans l’assemblée ne risque d’être favorable à une fermeture Galarienne, ajouta Lyhn, hormis quelques représentants Galariens. Elle fera forcément une gaffe qui jouera contre elle.

L’asari décortiquait les informations à propos de l’ancienne conseillère et les abus de son gouvernement étaient nombreux ! De quoi s’arranger pour évincer sa candidature si le besoin s’en faisait sentir.
Ce que la directrice de Jarod avait du mal à saisir à l’heure actuelle était les différences fondamentales entre les plans de Padroki et de ce nouveau venu : Garenn.

- Padroki reste un visage fort de l’union Galarienne, releva Ambroise, malgré ce qu’on en dit, elle bénéficie d’une bonne côte dans les sondages.
- C’est justement là le problème, remarqua à son tour la directrice, son visage politique est déjà en place au sein de la communauté galactique…
- Qu’est-ce que tu envisages ?
- Pleïa ne nous intéresse absolument pas, ses idées réfractaires ne bénéficieront à personnes et surtout pas à nous. Pour ce qui est de Garenn, en revanche, un renouveau dans la famille politique Galarienne jouerait bien plus en notre faveur et pourrait nous apporter quelques éventuels contrats.

Car c’était bien là ce que la journaliste visait. Qui de Padroki ou Garenn serait choisi ne changerait pas la donne de son point de vue, leurs grandes lignes politiques convergeaient excepté sur certains points.

- Il faudra se renseigner sur leur positions vis-à-vis de l’Hégémonie, voir si on peut s’en servir pour tisser de nouveaux liens, réfléchit-elle à voix haute.
- Quoiqu’il arrive, tempéra l’asari, notre préférence ne pèsera pas beaucoup dans la balance.
- Non, c’est sûr...A nous de nous arranger pour en convaincre un maximum de penser comme nous.


***

Leur entrée sur Sur’Kesh ne se fit pas sans procédure. En tant que journaliste, l’équipe de Jarod ne bénéficiait pas de l’accueil reservé aux représentants des différentes espèces.
Après leur petit entretien collectif avec le spectre, ce qui surprit la Drelle, et pendant lequel elle put observer les quelques représentants invités, ils furent rapidement placés à leur hôtel avec interdiction de le quitter avant le début du débat, l’arrivée d’espèces aliens étant jusqu’à présent un secret orchestré par la conseillère attitrée.
Le lendemain les vit pénétrer la salle de débat pour quelques semaines. Et le bal s’ouvrit avec Padroki qui ne qu’assurer une position connue de tous sans apporter de réelles nouveautés sur la ligne politique. Idem en ce qui concernait Pleïa qui maintenait un ton ferme et sec envers sa concurrente. Garenn n’apporta rien de bien concret en ce début de débat. chaque protagonniste entrait en piste doucement et se plaçait sur la scène.
Lorsque le brouhaha de question débuta, la journaliste s’approcha de Padroki. Elle devait en savoir plus sur ce personnage avant de se décider.

- Conseillère Padroki, Kira Nae Châne pour Jarod, s’annonça la Drelle. Vous vous dîtes favorable à l’intégration Galarienne, pourtant vous n’avez pas convaincu vos flottes d’intégrer l’UCIP sous votre gouvernement. Comment pensez-vous faire changer d’avis à présent ?


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1484675652-signature-kira-2

Honneurs:
 
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeJeu 13 Sep 2018, 10:32

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
9 Juillet 2203

Garynos – Bal de la haute bourgeoisie



La Conseillère se retourna élégamment en entendant son nom. Évidemment, le visage de la journaliste drelle lui était connu : Jarod avait un talent certain pour se mêler aux grandes occasions.

- La situation a bien changé en ces quelques années. L'UCIP a prouvé qu'elle remplissait ses objectifs, même face à des situations extrêmement dangereuses. De plus, la décision prise alors était le fait d'ambitions politiques isolationnistes, qui avaient choisi de miser sur le GSI. Des ambitions que l'on retrouve aujourd'hui tenant la même position, alors que le GSI est dissout et que son remplaçant est intégré à l'armée galarienne, comme les Dalatraces le souhaitaient depuis une décennie.

Refuser cette forme avancée de coopération aujourd'hui, alors que la menace de l'énergie noire est présente, serait une erreur sans nom. Croire que nous pouvons, seuls, affronter une forme d'énergie mal comprise, est une erreur sans nom. Croire que cet ennemi galactique nous ignorera, est encore une erreur sans nom.

Vouloir se concentrer sur un soutien militaire, y investir massivement des ressources que nous pouvons allouer à nos scientifiques, est à mes yeux une perte de temps et de crédits. Nos alliés disposent des forces de front et des vaisseaux pour tenir ; nous devons apporter le réseau d'informations et le support scientifique dont ils ont réellement besoin.

C'est cela que je souhaite que la République apporte à l'UCIP ; ce que je mettais déjà en place à l'heure du GSI : une coopération et une intégration de nos forces spéciales à l'Unité. Apporter aux autres ce dont ils ont besoin, au lieu de les imiter dans leur bellicisme.


Les galariens - majoritairement des galariennes - entourant Padroki applaudirent. Le reste de la salle frissonnait de discussions.



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeVen 14 Sep 2018, 11:43

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
16 Juillet 2203

Garynos – Spatioport



L’approche de Padroki avait-elle été couronnée de succès ? Difficile à dire. Si la présence des aliens avait rappelé que le Conseiller devrait, avant tout, travailler avec d’autres espèces, ceci ne suffisait pas à présenter l’actuelle Conseillère comme la personne idéale. Certains approuvaient sa position et avaient confiance en son expérience ; d’autres militaient d’autant plus pour un changement de représentant.

Quoiqu’il en soit, l’idée de faire intervenir la nouveauté n’était pas restée inaperçue. Une semaine après l’arrivée des aliens, les galariens assistaient en direct à un nouvel atterrissage sur le spatioport de Garynos. Des galariens cette fois-ci : certains qui vivaient en dehors de l’Union lors de la révolution et n’avait pas pu revenir chez eux, d’autres qui avaient fui la période de trouble. Mais, bien plus surprenant, on trouvait parmi eux de véritables étrangers. Des individus ne vivant plus depuis longtemps dans l’espace concilien, voir même n’y ayant jamais vécu. Tous portaient la trace de cette origine, que ce soit dans l’attitude, la façon de s’habiller, ou dans des mutations génétiques visibles qui étaient la cause de leur exil. Mutant ou pas, le peuple de Sur’Kesh confondait ces non-conciliens en un même terme : les Lysthenis.

Si Padroki avait ramené les non-galariens sur Sur’Kesh, l’auteur de cette journée, Garenn, faisait venir une branche oubliée de son espèce. Il le savait, et prit place sur l’estrade située entre les arrivants du spatioport et les personnes assistant à l’événement : citoyens de Garynos, journalistes, aliens participant à la campagne, et ainsi de suite. Tous attendaient la prise de parole, et l’ancien militaire commença par les nouveaux arrivants.

« Bienvenue ! Bienvenue à tous ! Je suis enchanté de vous voir aussi nombreux, de voir notre peuple revenir pour construire et faire s’élever notre République !

Sur’Kesh est en ébullition, vous le savez. Vous l’avez appris car vous étiez là mais ne pouviez rester, parce que vous étiez ailleurs mais ne pouviez venir. Je sais que certains d’entre vous craignent l’hostilité, que d’autres n’approuvent pas ces changements, que d’autres étaient des opposants des révolutionnaires, que d’autres encore n’ont jamais eu l’occasion ou le droit de venir sur notre planète mère. Mais moi, Odélas Garenn, suis prêt à vous accueillir. Car nous sommes un seul peuple enrichi par nos différences, et parce que nous pouvons tous œuvrer à devenir meilleurs, à bâtir le plus grand état galarien qu’ait connu notre galaxie !

Citoyens ! – Garenn se tournait désormais vers ceux venus assister à l’arrivée – je peux sentir la surprise parmi vous. Certains auraient voulu rester entre eux, entre habitants de la République, voir même entre habitants de Sur’Kesh. Vous connaissez pourtant les ravages de l’isolement. Vous connaissez pourtant les dangers menaçant actuellement la galaxie, et à quel point l’action est indispensable à nous sauver des menaces. Face à ces menaces, nous avons besoin de toute notre force, de toute notre détermination, de toute notre ténacité. C’est ce que représente ceux que j’invite aujourd’hui à rejoindre la République : l’enrichissement de nos idées et de notre culture, l’accroissement de notre potentiel. Un pas nouveau, s’éloignant de l’Union et de ses tares, vers la République forte et unie ! Un nouveau Conseiller, pour réunir et renforcer notre peuple !


- Quelle originalité, parlementaire Garenn ! Faire venir de nouveaux participants, je n’y aurais pas pensé ! » Pardoki, bien évidemment, était présente, et son ton cinglant ne cachait pas ses sarcasmes. « Faire venir ceux que vous avez fait fuir par vos armes et votre extrémiste. Faire venir les artistes, entrepreneurs, voyageurs, ayant quitté notre monde pour l’espace concilien. Faire venir ceux que vous avez exilé pour construire un système à l’image de votre position : militariste, belliqueuse, agressive. Faire venir ceux que vous avez abandonné, laissant leur survie aux mains du Conseil, à mes mains, pour vous faire passer pour le grand unificateur.

Il est évident que ces gens ont leur place au sien de notre peuple. Ils l’ont toujours eu, ne l’ont jamais perdue, quoique puisse en penser certains. C’est, une fois encore, votre système qui a limité l’accès au pouvoir des galariens vivant en dehors de Su’Kesh. C’est une hypocrisie de leur faire croire que vous lutterez pour eux ! Tout comme c’est un mensonge de faire croire que ces individus n’ayant jamais vécu parmi nous, ayant décidé de vivre au sein des Terminus, ou dotés de mutations génétiques graves, auront la moindre chance de s’adapter à notre société.

Sans oublier que réunir tout notre peuple n’est en rien une bonne idée. Si nos concitoyens voyagent, c’est pour acquérir des expériences, frotter leurs esprits à ceux des autres espèces, faire fortune, faire découvrir notre culture aux aliens. Je ne peux que désapprouver votre position Garenn : en tant que Conseillère, je favoriserai notre mobilité. Nous apprendrons des autres, nous enseignerons aux autres, pour briller toujours plus fort !


- Vous êtes bien sûr la mieux placer pour signaler l’hypocrisie de Garenn, Padroki. N’oubliez-vous pas votre association avec les oligarques, ces unionistes qui ne rêvent que de supprimer ses droits à notre peuple ? » Pléïa, la favorite de la campagne, semblait plus calme que face aux aliens venus sur l’invitation de Padroki. « La question de la place des galariens conciliens ne se pose pas, notre gouvernement a déjà statué. Ce sont les citoyens de Sur’Kesh, les bâtisseurs de la révolution et de la République, qui méritent de diriger notre peuple. Ce sont eux qui se sont soulevés contre les Dalatraces, eux qui ont souffert des affrontements, eux encore qui ont vécu sous l’oppression, tandis que les membres des puissantes familles de l’Union profitaient de leurs richesses pour quitter ce cauchemar tyrannique et profiter de leurs capacités parmi les autres peuples. Revenir dessus, Garenn, c’est s’opposer à notre Constitution !

Et puisqu’ils sont là, parlons des habitants des Terminus. Ils ne méritent bien évidemment pas plus que les habitants de l’espace concilien, mais en plus, peut-on même parler du même peuple ? Les Lysthenis ont leur propre culture barbare et violente, et leur tare génétique les empêche d’adopter un autre comportement. Les faire venir, les intégrer, ne causerait que désordre et désolation dans notre société. Ce serait un bouleversement de notre identité, de notre peuple, qui n’apporterait rien de bon. Car il n’y a nulle richesse culturelle à obtenir des Terminus !

Nous ne pouvons pas permettre à un individu n’ayant pas conscience de ces faits de nous représenter dans la galaxie ! Nous avons besoin de quelqu’un de fort, qui saura nous préserver de la corruption et de la faiblesse. Notre peuple a besoin de moi, en tant que Conseillère ! »



____________INFOS MJ____________


Nouveau tour !

D'abord, une précision sur les Lysthenis : ce peuple n'ayant jamais été clairement défini dans les jeux, je me suis chargé de régler la question. Le terme, à l'origine, désigne des galariens mutants : ils sont physiquement plus grands et plus forts, et ont un comportement naturellement agressif. Les Lysthenis n'étaient pas tolérés par l'Union, et les oeufs ayant cette mutation étaient avortés. Par conséquent, l'on n'en trouve que dans les Terminus.
Ceci a entraîné un second effet : en se mêlant aux galariens des Terminus, qui de base ne suivaient pas le comportement 'classique' de l'Union, certains ont commencé à attribuer à tous les galariens des Terminus les traits des Lysthenis : l’agressivité, le manque de contrôle, etc. Lystheni peut donc désigner deux choses selon la personne : les habitants des Terminus parleront spécifiquement des mutants, tandis que les galariens de l'espace concilien auront tendance à désigner ainsi tous ceux des Terminus.

Pour le reste, c’est comme d'habitude. Une semaine pour répondre, je peux faire des posts rapides en cours de route, si des gens non inscrits veulent intervenir ils peuvent.

Bonne écriture !



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1


Dernière édition par Maitre du Jeu le Dim 16 Sep 2018, 11:17, édité 1 fois
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeVen 14 Sep 2018, 12:56
Tharak revenait sur Sur’Kesh l’esprit occupé par les véritables problèmes de cette galaxie, la situation de la crise de l’énergie noire, la collaboration avec l’UCIP et la gestion des citoyens de Vana, oubliant presque totalement l’intérêt qu’il pouvait posséder pour la situation du peuple galarien. C’est finalement lorsque les trois candidats se mirent à se disputer comme des enfants sur la place publique que le tyran éclairé se rappela subitement la cause. L’Union devenait une menace probable et il était plus que temps de définir le degré que cette menace représentait.

Et tandis que les éléments désireux de mendier, ridiculement, le soutien de quelques privilégiés qui profitent de ce moment pour s’empiffrer sur le dos des travailleurs et à faire monter les enchères de leur soutien. Ce système qu’il soit féodal ou républicains faisait méchamment sourire le Galant’Ark tandis qu’il comprenait peu à peu les failles immenses d’un système aussi corrompu et inégalitaire, la ressemblance avec l’ancienne Hégémonie sautait immédiatement aux yeux. Indéniablement une organisation de merde.

Alors que la discussion théâtrale se terminait, et que chaque champion rejoignait ses soutiens pour recevoir compliments et promesses de clones que l’on retrouve dans toutes les sociétés conciliennes. Lobbyistes, flagorneurs, arrivistes, entrepreneurs et autres racailles du même genre. Heureusement, il y avait les représentants de Jarod pour couvrir la situation, ce journal tenu en haute estime par Tharak, et surtout Kira Nae Châne. Il y avait aussi un représentant de l’Alliance, que le Galant’Ark avait méthodiquement ignoré tant l’individu ressemblait à n’importe quel politicard de bas étage. L’Alliance devait avoir une maigre estime envers l’Union pour envoyer l’équipe B.

Profitant de la fin de ce combat verbal, le Galant’Ark de l’Hégémonie se dirigea de manière nonchalante vers Pleïa, s’interposant sans discrétion entre cette dernière et un mignon qui la complimentait sans aucun respect pour lui-même.

« Conseillère Pleïa. » Le ton du butarien était autoritaire, montrant qu’il ne se rabaisserait nullement dans cette discussion, il était un chef d’état rencontrant un individu potentiellement égal, pas plus.
« L’Hégémonie se retrouve en partie dans vos propos. » Le dirigeant marquait clairement qu’il ne validait pas tout, loin de là. « Tout particulièrement dans votre logique parfaitement correcte, il est nécessaire que de trouver une personne forte pour sauver la nation et il est pour l’instant indéniable que vous incarnez au mieux ce visage du peuple de demain. »

Très clairement Pleïa n’inspirait pas le moindre respect à Tharak, qui la considère comme une idiote incapable de comprendre le terme qu’est visionnaire. Pourtant dans le trio, c’est aussi la seule à ne pas être une menace pernicieuse pour l’Hégémonie. Même si le butarien s’attendait clairement à subir de plein fouet la xénophobie de cet individu méprisable.

« Mais nous sommes curieux malgré tout, quels sont les plans exacts que vous préparez pour les Clans Krogans ? Quelle est votre vision concernant la crise de l’énergie noire ? Et surtout, seriez-vous prêt à travailler avec l’Hégémonie ? » Tharak était étonnamment honnête et direct sur ses questions, et il n’en espérait pas moins de ce petit être agressif, et puis le dirigeant allait entièrement miser ses plans sur les réponses à venir alors autant avoir autant d’informations que possible.


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1472062856-14011212440811408111889220

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1502442111-explorateur-de-lasjae
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeDim 16 Sep 2018, 11:17

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
16 Juillet 2203

Garynos – Spatioport



- Galant'Ark.

La petite galarienne se tint droite face au butarien, ne perdant pas le moindre centimètre, pas même le temps d'incliner la tête en un sens ou en l'autre.

- Les Clans krogans ont obtenu des droits dangereux. L'obtention d'une flotte militaire doit leur être interdit, et ce jusqu'à ce que ce peuple parvienne à contrôler sa démographie galopante sans avoir recours à l'autodestruction.

L'énergie noire est évidemment une menace mais n'a rien d'insurmontable. Aucune espèce ni organisation de cette galaxie ne surpasse les miens en maitrise biologique et génétique. Nous mettrons au point des contre-mesures, puis les fournirons aux espèces menacées par la corruption. Ceci pour rappeler définitivement à tous que vous ne pouvez vous passer de nous.

Tant qu'à l'Hégémonie...


La politicienne se tût quelques secondes. Difficile de dire pourquoi : hésitations, sous-entendu méprisant, autre chose ?

- L'Hégémonie a fait preuve de beaucoup d'initiatives dernièrement, et relevé la tête par rapport à l'autorité du Conseil. En cela, elle fait un partenaire plus envisageable que l'UCIP.
Mais je ne peux m'empêcher d'être surprise de vous retrouver en nous. Votre économie indépendante est peu à peu infiltrée par les investissements conciliens, votre extension est en pleine rivalité avec celle de l'Alliance, et ne nous attardons pas sur les liens flous que vous entretenez avec l'espace Terminus, ou encore avec les espèces inférieures incapables de rejoindre notre communauté galactique. Vraiment, Galant'Ark, n'avez vous pas l'impression de régresser à la période où vous étiez au sein de l'espace concilien ?

Ce n'est pas là l'ambition de la République. Nous sommes ici pour rétablir une indépendance forte face à la faiblesse coopérative des autres espèces, et pour s'assurer du contrôle des groupes dangereux dans et hors de l'espace concilien. Nous autres galariens n'avons jamais eu comme politique d'attendre que le danger se déclare pour l'éliminer, et il est plus que temps de renouer avec cette tradition.



____________INFOS MJ____________


Une réponse rapide pour Tharak !

J'espère qu'elle ne vous a pas forcé à attendre, je ne l'ai pas écrite directement pour vous laisser le temps de souffler devant son rythme... exceptionnel. XD




[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Marcus Coles
Marcus Coles
Membre
Messages : 80

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeLun 17 Sep 2018, 20:25
Le temps passait et Marcus ne cessait de penser à la suite des choses pour sa mission diplomatique sur Sur'Kesh. Il fallait faire pencher la balance politique en faveur du meilleur candidat. Si cette mission était un échec, les galariens prendraient une direction qui pourrait être nocive pour l'ensemble de la galaxie. Certes, la situation galactique actuelle était loin d'être parfaite. Cependant, elle demeurait tout de même meilleure que ce qu'elle était avant la guerre contre les moissonneurs. Des peuples marginalisés comme les krogans, les quariens et les geths avaient enfin leur place dans la société galactique. La guerre avait également démontré que les diverses races étaient capable de travailler ensemble. Pour Marcus, l'idéal serait de revenir entièrement dans cet état d'esprit. Cependant, il ne se faisait pas d'illusion, une telle mission était incroyablement compliqué.

Toutefois, Sur'Kesh avait le potentiel pour être un premier pas dans cette direction. L'humain hésitait encore entre soutenir Padroki et Gerenn, chacun représentant une certaine forme d'avantage et d'inconvénient. Les points de Gerenn n'avait pas manqué d'intérêt. Son désir de renforcer l'UCIP avec la puissance militaire et scientifique galarienne était intéressant. Sa position sur le fait que les galariens devaient se montrer plus actif n'était guère un problème non plus. Quant à sa position sur les krogans, elle était raisonnable, demeurer prudent et prêt à agir contre les krogans, mais leur laisser leur chance. Quant à Padroki, certes le fait qu'elle préfère minimiser la participation militaire galarienne était un point négatif. Toutefois, elle désirait envoyer en soutien l'élite des forces galariennes et une importante aide scientifique, ce qui était bien également.

C'est donc pendant une longue semaine que le représentant diplomatique humain avait réfléchis encore et encore à la situation. Ses réflexions ne s'interrompant que lorsqu'il allait dormir ou entrait en communication avec sa famille. Aujourd'hui, il était temps de retourner prendre part à ces tergiversations politiques. Marcus c'était donc représenter au même lieu de la dernière rencontre. Puis, l'humain avait entamé quelques discussions avec divers galariens, en attendant que le tout commence véritablement. Le représentant humain s'attendait à un autre débat entre les trois candidats, aussi fut-il surprise en voyant l'arrivée de Lysthenis. Ceux qui demeuraient des galariens normaux ne dérangeaient pas l'humain. Cependant, les mutants c'étaient autre chose. Il avait entendu parler de ces êtres mutants particulièrement portés sur la violence et le manque de contrôle de soit. Il se souvenait d'un collègue les ayant comparés à des krogans de la rébellion krogane, dans un corps de galariens. Une comparaison qui n'était pas entièrement folle. Toutefois, d'un autre côté, tel les krogans, on pouvait les voir comme de grands incompris.

Les discours commencèrent à se faire entendre, Gerenn proposant le retour de tous les galariens dans le territoire de leur peuple. Puis, Padroki rétorquant qu'il était responsable de leur exil et que leur peuple devait s'ouvrir au reste de la galaxie pour s'épanouir et grandir. Puis, Pléïa fit de nouveau entendre ses positions radicales et méprisante. Le déroulement des choses étaient plutôt particulier. Difficile de savoir la position de l'hégémonie pour le moment. Marcus avait également remarqués la présence d'une drelle la semaine dernière, ayant appris par la suite qu'elle était journaliste. Quelle serait l'opinion de la galaxie une fois que tout ce qui se passait ici figurerait dans les nouvelles du jour? Après un moment, l'humain put entendre la discussion suivante entre le représentant butarien et la candidate Pléïa, des ineptie, sans surprise. Il était temps de se faire entendre davantage. Marcus s'approcha tranquillement de la conseillère Padroki et s'adressa à elle. L'humain parlait un peu plus fort, souhaitant être bien entendu par un bon nombre individu.


-Bonjour, Conseillère Padroki. Je suis ravi de pouvoir discuter avec vous de vos idées pour l'Union galarienne. En ce qui me concerne, je vous considère comme la meilleure des 3 candidats pour votre peuple. Également, je dirais que vous êtes la plus réaliste et la posée. Regardons les faits, le candidat Gerenn est davantage un populiste voulant faire croire à tous qu'il est la seule personne dans l'univers qui peut régler des crises. Aux vues de son tempérament, ses négociations risquent de se limiter à : J'ai une plus gros canon que le vôtre. Il croit que les galariens sont les seuls à présenter de la diversité, alors que tous les peuples en ont. De plus, sa position sur les Lysthenis est très réductrice. À croire qu'il voudrait s'en servir comme chaire à canon pour les conflits, peut-être même penser que leur tendance violente les rends trop idiots pour reconnaître une mission suicide.

Marcus se tut un court instant avant de poursuivre.

-Quant à la candidate Pléïa, ses positions me semblent extrêmement sombre pour l'avenir de votre peuple. Quand le plus haut responsable d'une nation refuse de considérer d'autres individus comme étant un peuple, cela en dit long. Les Lysthenis vivent peut-être en dehors de l'espace galarien, mais ils demeurent galariens. Certes, l'Alliance a parfois des conflits avec certaines de ces colonies, mais nous ne renions pas leur existence, ni leur appartenance à notre peuple. Quand un dirigeant agit de la sorte, cela me fait me poser une question: Qu'est-ce qui l'empêchera de considérer que d'autres ne sont pas un peuple? C'est une excuse facile après tout. Telle colonie ne m'aime pas, alors ce ne sont pas des galariens, mais des traîtres. Une telle vision des choses est indignes d'une personne qui doit diriger son peuple. Tel un parent qui rejette ses enfants. Un bon dirigeant doit être capable de voir les autres non pas comme de vulgaires pantins, de la chaire à canon ou autre. Il doit les voir comme des individus qui ont des rêves, des ambitions, des vues différentes de la sienne. Certes, il faut également être réaliste, il est impossible d'être un dirigeant parfait, mais cela n'empêche d'essayer de l'être.

Encore une petite pause.

-Ajoutons à cela la position de Pléïa sur les krogans. Ces derniers ont démontrés qu'ils ne sont plus les barbares qui ont ravagés la galaxie il y a plus de 1000 ans. Ils ont combattu avec nous contre les moissonneurs. Ils ont amplement mérité le remède contre le génophage, ainsi que le droit de posséder une flotte militaire. Certes, les krogans sont encore quelques peu brutaux, mais ils se sont assagis. Je crois bien que si vous étiez prête à offrir leur chance aux Lysthenis, ils pourraient vous surprendre. Ce serait déjà mieux que les idées de Pléïa qui donne presque l'impression que chaque parent galariens devraient apprendre à leurs enfants à haïr les krogans et les Lysthenis avant même de savoir lire et écrire. Ensuite, ses idées isolationnistes me font penser qu'elle n'est pas très douer en histoire. Il y a eu une multitude de cas de gouvernement isolationnistes dans l'histoire de la galaxie et cela s'est terminé à chaque fois par une chute horrible. Provoqué par la guerre, l'effondrement économique ou des problèmes internes, voire même un mélange des trois. La coopération est bien plus efficace. Le Conseil Galactique et l'économie galactique en sont de parfait exemple. Ou encore, le cas du commandant Shepard qui a su composer une équipe multiraciale qui a été d'une efficacité et d'un courage ayant permis de réaliser des exploits titanesques.

Il était maintenant temps de poser quelques questions destinés à aider la Conseillère Padroki à bien se faire voir de tous.

-Mais assez parlé de vos adversaires, conseillère. Je me demandais donc, quelle est votre opinion sur la crise de l'énergie noire et la façon dont nous devrions nous en occuper? Nous avons entendu de nombreuses positions sur l'éradication de ce mal. Cependant, envisagez-vous également des chercher des moyens de traiter les victimes avant leur transformation en créature? Comment voyez-vous l'avenir en ce qui concerne les krogans?


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799321-membre-1
[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799096-mister-3
[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799091-mission-1
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeMar 18 Sep 2018, 23:23

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
16 Juillet 2203

Garynos – Spatioport



Le regard que Padroki envoya à l’humain était indéchiffrable, mais elle répondit avec sa voix mélodieuse habituelle.

« L’énergie noire est une menace à prendre au sérieux, c’est évident. J’ai déjà avancé la position que j’estime être la meilleure : c’est par la science que nous vaincrons ce danger. Nos meilleurs experts doivent travailler avec les scientifiques des autres espèces, profiter du temps gagné par l’UCIP pour développer remèdes et contre-mesures. Ajouter des forces militaires inefficaces face à nos ennemis et refuser la collaboration sont deux voies dangereuses.

Tant qu’au krogan, le Conseil et la communauté concilienne ont déjà pris leur décision. Les Clans ont prouvé leur valeur et leur apport à la galaxie, ils méritent leurs nouveaux droits. Les considérer comme des bêtes sauvages est de l’obscurantisme et de la xénophobie pure et simple. »


Les murmures critiques s’élevèrent. Pour le peuple de Sur’Kesh, la question kroganne restait très épineuse, l’opinion générale était même plutôt négative, mais la Conseillère ne pouvait se permettre de revenir sur la décision déjà prise. Laissant les murmures bruisser, elle s’approcha de Coles, parlant de façon que seul lui l’entende.

« Ainsi, je suis redevenue la Conseillère, adjoint Coles ? Vous n’êtes plus d’avis de me qualifier d’ancienne représentante ? »

Le ton était acerbe et grinçant. Elle n’avait pas oublié comment l’humain l’avait appelé lors de son arrivée.

« Bien évidemment, que mes adversaires sont de mauvais choix. Un militaire et une raciste ! Il vous a fallu une semaine pour vous en rendre compte ?
Si vous souhaitez m’aider, évitez la question kroganne. Mon peuple a encore du mal à accepter la situation. Mais je vous remercie tout de même de votre soutien
, poursuivit-elle en adoucissant sa voix. Il faut que tous se rendent compte que Pléïa et Garenn ne peuvent mener la galaxie qu’à la ruine. »



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeVen 21 Sep 2018, 15:23

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
1er Août 2203

Garynos – Plateau d’holovision



La campagne poursuivait son cours, son intensité augmentant d’un cran à chaque fois. La Conseillère Padroki parvenait à gagner des points au sein des sondages, grignotant principalement sur l’électorat du candidat Garenn, mais inexorablement, la parlementaire Pléïa maintenait son avance. La fin de la campagne était prévue pour dans vingt jours, et tous sentaient l’urgence de renforcer ou maintenir leur position.

Chaque candidat avait ses stratégies. Padroki parlait de la puissance acquise par les galariens avant la grande guerre, et invitait à remettre en place les stratégies d’alors : encourager les galariens à parcourir la galaxie en leur donnant les moyens de se lancer dans les domaines économiques, politiques, artistiques, en comptant sur leur supériorité intellectuelle pour surpasser leurs rivaux ; Garenn portait un discours centré sur le présent et la menace de l’énergie noire, profitant de sa carrière de militaire pour justifier l’augmentation de la force combattante galarienne et avançant les actions ‘absolument nécessaires’ pour affronter la corruption ; Pléïa enfin rappelait les erreurs récentes des aliens et présentait son plan basé sur un renforcement interne de la République, assumant pleinement que son rôle de Conseillère serait de s’assurer qu’aucune espèce alien ne puisse nuire au peuple galarien sans frôler dangereusement avec la déclaration de guerre.

C’est dans ce contexte que la nouvelle tomba : l’UCIP invitait officiellement les Clans krogans à participer à la formation combattante concilienne. L’actualité galarienne se centra brusquement sur cet événement, et les débats s’organisèrent sur cette question et sur les réactions à apporter. Celui de ce soir était très attendu, étant ouvert à beaucoup ‘d’experts’ du sujet, mais plus encore aux candidats et à leurs invités. Première à monter sur ce sujet, Pléïa poursuivait sa ligne habituelle avec une politique plus agressive encore.

« C’est une honte ! Une insulte ! Donner aux krogans une flotte n’est pas suffisant, il faut en plus de cela les intégrer à une force militaire qui se permet d’agir où elle le souhaite !
Cette décision a été prise sans involver le Conseil. L’UCIP usurpe ses prérogatives ! On croirait voir la Hiérarchie, où l’armée dirige tout le système. Mais depuis quand l’espace concilien est il dirigé par les combattants, depuis quand une force se permettant d’agir comme elle le veut peut elle être tolérée sans une direction politique claire ?
On retrouve ici la situation du GSI, en pire. Ce GSI indépendant, qui agissait selon ses convictions et plus dans l’intérêt de son peuple, qui a soutenu le régime autocratique des Dalatraces contre le peuple, le GSI que nous avons dû neutraliser et éliminer pour pouvoir réussir la révolution. Aujourd’hui, la menace est plus grande encore, quoique moins subtile, et des mesures doivent être immédiatement prises.
Il est hors de question que l’UCIP intègre les krogans. L’invitation doit être retirée. L’UCIP doit également de nouveau retourner sous le contrôle direct du Conseil, où être dissout. Il est plus que temps que notre voix, que notre volonté, se face entendre au Conseil, et que ces actions soient entreprises. Et si le Conseil refuse de l’entendre, alors il sera peut-être temps pour la République de suivre sa propre voix, et d’agir avant que ces bêtes et ces forcenés ne déclenchent la fin de notre civilisation.


- Vous êtes une sociopathe aggravée, parlementaire Pléïa. Écoutez vous donc ! S’imposer à l’UCIP ? Menacer le Conseil de le quitter ? Prévoir de faire la guerre seule contre la galaxie ? Quelle est la prochaine étape, laisser tous les êtres vivants se faire détruire par l’énergie noire et s’en réjouir car l’on est débarrassés des espèces que vous haïssez ? Vous critiquez avec raison les Dalatraces, mais vous reproduisez leur comportement de lâches !
Les krogans ont prouvé leur force plus que quiconque. Ils sont, en ce sens, un atout considérable à l’UCIP, bien qu’ils n’en comblent pas les lacunes. La méfiance à leur égard est justifiée, car rien ne permet d’affirmer qu’ils ne sombreront pas à nouveau dans leur culture agressive. Mais face à cette situation, j’ai déjà avancé les bons comportements à adopter.
Nous devons développer notre force militaire, pour pouvoir peser sur le plan galactique en dehors des questions scientifiques. Nous devons rejoindre l’UCIP, pour lui apporter un réseau d’experts en technologie et espionnages, pour permettre à la force commune de prévoir des affrontements ne finissant pas en bain de sang. Nous devons intégrer la direction de l’UCIP, pour permettre l’élaboration de ces stratégies, et désormais, pour organiser la surveillance et l’évaluation des krogans. Avec une UCIP plus puissante et mieux organisée, cette situation sera l’occasion idéale de juger les krogans et leur intégration galactique. Ils auront enfin l’occasion de faire partie des espèces de premier plan de l’espace concilien, et s’ils en sont indignes, une force efficace sera déjà présente pour refréner leurs instincts ! »


Pléïa et Garenn échangeaient des regards quasiment meurtriers. Profitant de l’accalmie, les présentateurs interrogèrent la Conseillère Padroki sur ses impressions. Celle-ci, qui se faisait discrète depuis la déclaration de l’UCIP, répondit sur un ton mesuré.

« L’UCIP agit certes en indépendance du Conseil, mais pas dans son dos. La question de l’intégration des krogans dans l’Unité se posait déjà lors de la séance de doléances, bien que rien n’ait été décidé alors.
Le parlementaire Garenn est ici dans le juste en parlant du mérite des krogans. Plus encore dans la situation actuelle, face à l’énergie noire. Les krogans et leurs capacités de combattants sont un atout de poids que nous ne pouvons refuser.
Plutôt que de perdre des ressources à les surveiller ou à se méfier d’eux, nous devrions redoubler nos efforts scientifiques et entamer des collaborations approfondies visant à affronter l’énergie noire.
Il n’y a rien à dire de plus à ce sujet. S’attarder sur des craintes infondées quand une menace réelle existe est une façon de se voiler la face, un obscurantisme honteux dont nous devrions définitivement nous passer. »




____________INFOS MJ____________


Nouveau tour !

Kira nous a malheureusement laissé, bien que le personnage soit toujours présent.
Marcus, pour ton soutien à Padroki, celle-ci t'as fais venir directement sur le plateau, parmi les personnes participant aux discussions. Tu peux donc prendre la aprole comme tu le souhaite.
Tharak, ce sont les organisateurs du débat qui t'ont fait venir, vu que tu n'as pas d'allié parmi les candidats. Tu es présent également, mais parmi les divers experts, ce qui fait que la population a moins envie de t'écouter - ce n'est pas aussi croustillant que les politiciens. Tu as quand même accès à la parole, bien sûr.

Évidemment, si vos personnages en sont pas satisfaits, ils ont pu refuser d'être sur le plateau pour choisir d'être dans le public (droit de parole, mais il faut le demander en faisant signe), voir même être carrément absent. Pour d'autres joueurs intéressé, il faut me demander, je vous répondrai !

Dernière chose, je vais de ce pas vous écrire de petits MPs, certains candidats aimeraient obtenir vos soutiens. LOL

Une semaine pour répondre, je peux faire des posts rapides en cours de route, blablabla, vous avez l'habitude !

Bonne écriture !



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Marcus Coles
Marcus Coles
Membre
Messages : 80

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeJeu 27 Sep 2018, 02:17
La bataille politique se poursuivait sur Sur'Kesh. Marcus avait pu prendre connaissance des nombreux sondages sur la campagne. Les résultats n'étaient pas vraiment positifs à l'heure actuelle. Les points qui se disputaient entre Padroki et Gerenn étaient peu important aux yeux du diplomate. Non, c'était le fait que Pléïa était en avance qui l'inquiétait. Il fallait empêcher cette galarienne de siéger au Conseil. Ces positions ne feraient qu'apporter des problèmes à travers la galaxie. Sans parler d'entacher la réputation du peuple galarien et du Conseil Galactique. D'autres événements avaient également eu lieu. Pour commencer, il y avait eu l'annonce sur l'UCIP qui intégrerait les krogans dans ses rangs. L'organisation militaire verrait ainsi sa puissance militaire augmenter de manière importante, en plus d'être une bonne image d'ouverture envers ce peuple. Ensuite, il y avait eu la rencontre que Marcus avait eu en toute discrétion avec le représentant Gerenn. La rencontre avait été intéressante et permis au diplomate d'en savoir plus sur le galarien et sur ses projets. Certes, choisir son camps entre Garenn et Padroki ne serait pas chose facile. Cependant, une chose était sûre, Pléïa ne devait absolument pas devenir la nouvelle conseillère galarienne.

Le jour du débat était enfin venu. Ce serait une bonne occasion pour tous de se faire entendre. L'événement serait diffusé et donc suivit par une bonne partie de la population galarienne. Probablement également par un certain nombre d'individus non-galarien. Connaissant sa compagne, Marcus ne doutait pas qu'elle regarderait le débat depuis la maison, encourageant les enfants à faire de même. Cela donnait une motivation de plus pour l'humain de bien paraître. Le représentant de l'humanité n'avait pas cherché à se faire remarquer particulièrement alors que tous se préparait pour la diffusion. Il suivit les instructions des équipes techniques et pris place à l'endroit qu'on lui avait désigné. Marcus garda le silence, ainsi qu'une expression et une position neutre alors que les présentateurs animaient le début du débat. Puis, vint le moment où les candidats purent prendre la parole.

Pléïa fut la première à parler. Sans surprise, elle commença par aborder la question de l'intégration des krogans au sein de l'UCIP, suivit de fausses accusations contre cette organisation. On retrouvait également un lot de propos hostile, d'évocations de la révolution contre l'ancien système politique. Puis, encore des menaces à l'encontre du Conseil, cette fois. Aucun doute, cette femme avait un mélange de folie et d'aveuglement volontaire. Gerenn prit aussitôt la parole, s'opposant aux propos de la galarienne. Contrairement à Pléïa, il afficha une opinion favorable envers les krogans, affirmant toutefois de rester prudent à leur encontre. Puis, revinrent ses propositions de soutenir l'UCIP militairement et scientifiquement. Ainsi que de contribuer à la direction de l'organisation militaire. Gerenn poursuivit et à la fin de ses propositions, Pléïa et lui s'échangeaient des regards hostiles tandis que les présentateurs tentaient de ramener le calme. Padroki fut la dernière à prendre la parole. Elle évoqua la vérité concernant les agissements de l'UCIP, soit que l'organisation agissait indépendamment, non en cachette et que l'intégration kroganne n'était pas une mesure sortit de nulle part. Elle afficha encore son opinion sur les krogans, plus ouvert envers les krogans et qu'il valait mieux se concentrer sur de vraies menaces que des fausses. Une suite des plus intéressantes. Ce fut enfin le tour des personnes invités à s'exprimer. Marcus attendit son tour patiemment, jusqu'à ce que l'un des présentateurs l'informe que c'était désormais son tour de prendre la parole. L'humain se leva et prit place à l'endroit prévu, puis commença à parler sur un ton calme et posé.


-J'avais 8 ans lorsque l'humanité a eu son premier contact avec une race alien. Ce fut un moment mémorable, même si malheureusement le contact ne fut guère positif. Malgré tout, cela ne m'a pas empêché d'avoir une nouvelle passion pour en apprendre plus sur les races peuples de la galaxie. J'ai commencé par les trois races qui faisaient alors partie du Conseil. Les asaris, grandes diplomates et races la plus avancée de la galaxie. Les turiens, une espèce militarisée possédant un grand sens du devoir. Et les galariens, une espèce valorisant grandement le développement scientifique et la connaissance. Voilà comment les galariens m'ont été présenté, une race qui met de l'avant le développement des sciences et qui a le regard tourné vers l'avenir. Aussi, j'ai été surpris quand après avoir rencontré tant de galariens, ils éprouvaient tous un profond mélange de crainte, haine et mépris envers les krogans, pour des actes vieux de plus de 1000 ans. Au début, je comprenais tout de même cela, car les crimes commis par les krogans étaient horribles. Cependant, à force de rencontrer des représentants de cette espèce, j'ai pu voir les choses différemment. Certes, un certain nombre n'était pas très recommandable, mais d'autres était comme tout le monde, avec des rêves, des désirs, la volonté de bien vivre.

Marcus se tut un court moment.

-Vous vous demandez sûrement où je veux en venir. Eh bien, je veux souligner le fait que les krogans que la galaxie a connu lors des rébellions krogannes et ceux d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes. Les krogans ont changés depuis cette époque. Le génophage n'a pas seulement diminué leur nombre, mais a changé qui ils étaient. Cela a donné naissance à nombre d'individu cherchant des voies différentes, comme le héros de guerre et chef de clan Urdnot Wrex, un krogan cherchant un meilleur futur que le retour à la violence et la barbarie. Aujourd'hui, vous avez cependant des individus comme la Parlementaire Pléïa qui veut que vous continuez de les haïr et de les craindre et de refuser de croire qu'ils peuvent changer.

L'humain savait qu'avec ses propos il s'attirerait le mépris et probablement la haine de la galarienne, mais ça lui était totalement égal.

-Elle préfère jouer la carte de l'aveuglement volontaire et ainsi avoir une justification simple sous la main afin de justifier ses politiques. Elle veut nier que les krogans ont mérité leur place au sein de la société galactique en démontrant qu'ils étaient prêts à protéger la galaxie et autrui, lors de la guerre contre les moissonneurs. Ils méritaient un remède au génophage dès ce moment. Ne rien leur donner aurait été ingrat. Quant à l'option de les tromper et de leur faire croire qu'ils ont reçut un remède, cela aurait été bien pire. Après la guerre, ils ont continué à montrer leur bonne volonté et à reconstruire leur monde. Certes, ils ont eu quelques mauvais éléments, mais aucune race ne peut se vanter de n'avoir aucun mauvais éléments. Encore une fois au cours des années ayant suivit la guerre, les krogans ont montrés qu'ils n'étaient plus ceux qu'ils étaient lors des rébellions. L'obtention d'une flotte n'avait donc rien de disproportionné. Aujourd'hui, avec la menace de l'énergie noire, nous avons besoin de gens prêts à se battre pour y mettre un terme avant qu'elle se répande partout à la galaxie et deviennent impossible à arrêter, quelques soit leur race.

Encore une petite pause.

-Les projets isolationniste de la Parlementaire Pléïa n'apporteront rien de bon au peuple galarien. Votre peuple et le peuple asari ont été les fondateurs du Conseil. Votre société a grandement profité des biens fait apporter par l'entente entre les diverses races galactiques. Pensons par exemple au médigel qui sauve des vies à travers la galaxie et ce à chaque jour. Votre économie comme celle des autres espèces dépend grandement du commerce galactique, vous isolez signifie également nuire à votre système économique. L'histoire l'a démontré à de nombreuses reprises. Il y a eu une multitude de mouvements isolationnistes à travers les siècles. Que ce soit des pays, des planètes ou autres, ces mouvements ont des tendances communes. Surtout, ils ont des fins communes. Que ce soit militairement, économiquement ou suite à des bouleversements sociaux, les mouvements isolationnistes ont toujours fini par s'effondrer. Le peuple est alors le premier à en souffrir, alors que les dirigeants et souvent les responsables de ces mouvements parviennent parfois à s'en sortir, sans se soucier que leur peuple souffre.

Marcus désigna ensuite Pléïa de la main.

-Regardez la Parlementaire Pléïa. Elle n'a cessé de se montrer manque flagrant d'un minimum de respect ou de politesse envers ses adversaires politiques. Elle montre ouvertement de l'hostilité envers les gouvernements étranger. Une telle attitude face au représentant d'autres gouvernement n'apportera rien de bon pour personne. Sans parler d'il y a deux semaines. Son comportement envers les Lysthenis m'a révolté. Ces individus sont des membres de votre peuple, même si leur culture est différente. Pourtant, la parlementaire refuse de les voir comme un peuple, voir même comme des galariens. Quelle garantie avez-vous qu'elle n'utilisera pas de tels arguments contre ceux ne partageant pas ses points de vue? Les membres du Conseil Galactique se doivent non seulement de protéger les intérêts et le bien-être de leur peuple, mais également des divers peuples galactiques. Certains reprocheront au Conseil d'avoir tardé à agir durant avant et pendant la guerre contre les moissonneurs. Cependant, il ne faut pas oublier que le Conseil doit prendre en compte que leurs décisions peuvent avoir un impact à travers toute la galaxie et ses habitants. Donc que des mesures précipités et non réfléchit peuvent avoir de terribles impacts. Un aspect que la Parlementaire Pléïa semble vouloir négliger avec son empressement à vouloir mettre ses désirs politiques en place. Ne laissez pas des individus comme la Parlementaire Pléïa vous conduire vers une spirale sans fin de mépris et de haine envers les aliens.

Plus qu'une dernière chose à ajouter pour Marcus.

-Comme je le vois, mesdames et messieurs, vous avez trois choix. La Conseillère Padroki veut vous amenez à vous ouvrir davantage à la galaxie. Le Parlementaire Garenn qui veut que votre peuple s'implique plus qu'avant dans la galaxie. Finalement, la Parlementaire Pléïa qui veut que vous vous refermiez sur vous même et méprisiez le reste de la galaxie, abandonnant au passage la réputation de votre peuple. Bref, de la stabilité et de l'ouverture, du changement et de l'ouverture, ou finalement du mépris et de l'isolation. Le choix vous appartient. Je vous remercie de m'avoir écouté.

Puis, l'humain eut terminé. Marcus retourna à la place qu'il occupait avant d'avoir pris la parole. Il avait dit ce qu'il avait à dire. À la base, le diplomate avait parlé plus qu'il ne l'avait prévu. Pour ce qui est de ses propos, il espérait que cela aiderait les galariens à bien comprendre que Pléïa était un très mauvais choix de Conseillère. Quant à Padroki et Gerenn, comme il avait gardé un ton neutre sans prendre directement parti pour l'un d'eux, ils pourraient chacun interprété certaines choses qu'il avait dit sur eux comme des arguments pour les soutenir. La suite des choses le dirait.


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799321-membre-1
[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799096-mister-3
[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1515799091-mission-1
Tharak Nar'Jamon

Personnage RP
Faction :
Rang :
Tharak Nar'Jamon
Membre
Messages : 191

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeSam 29 Sep 2018, 12:16
Tharak s’absentait régulièrement des débats, à la fois déçu de l’idiotie générale de la campagne, du fanatisme xénophobe de la seule candidate un minimum intéressante et par le fait simple que quel que soit le résultat, l’Hégémonie se ferait un adversaire supplémentaire. Puis vint le jour des discours retransmis, un jour qui devait marquer le paroxysme de la campagne politique, le point central de toute cette histoire ennuyante, et encore une fois, les candidats se surpassèrent pour faire preuve d’un aveuglement parfaitement ridicule .

L’union avait en main toutes les armes nécessaires pour arracher un avenir radieux à son espèce et au final elle préférait faire s’affronter trois idiots dans des soit disant campagnes plus proche des disputes scolaires que de tout autre chose. S’en serait risible si la situation ne faisait pas continuellement suintait le spectre de la régression, de la stagnation et de l’isolement autour d’une espèce parmi les plus extraordinaire de la galaxie.

D’un système défaillant, ils avaient créé un monstre singeant ridiculement les aspirations humaines et asaris, deux systèmes parfaitement dysfonctionnels et auto destructeurs. Et Les trois aspirants conseillers étaient les prototypes mêmes de toute cette merde tapissant la sublime Sur’Kesh. Grandeur et décadence dit-on et le Galant’Ark de l’Hégémonie n’était pas loin de croire qu’il avait l’horrible honneur que d’assister à la lente et méthodique destruction d’une civilisation pourtant millénaire.

Le parallèle avec l’espèce kroganne sautait aux yeux, s’en était parfaitement stupéfiant que les galariens ne se rendent pas compte qu’ils allaient bientôt parler d’eux et de leur grandeur au passé. Et il y avait cet amusant message envoyé par l’ancienne conseillère Padroki. Tout cela créa finalement quelque chose dans le coeur et l’esprit de l’actuel dirigeant de la Nouvelle Hégémonie. Lui qui avait tout fait pour rouvrir les ponts entre son espèce et le reste de la galaxie, lui qui avait bati une solide union auprès des courageux krogans, lui qui avait risqué de se fâcher avec la Primauté pour offrir liberté et avenir au peuple drell, lui qui avait lentement mais sûrement libéré les ralois de l’oppression crasse commise par son prédécesseur et un criminel volus.

Lui, dont le premier système de l’Espace Frontalier porte le nom, lui ne pouvait rester réellement neutre dans cette affaire. Aussi Tharak Nar’Jamon, Galant’Ark de l’Hégémonie, allait prendre la parole, à la suite d’un représentant humain, sûrement pour ménager les spectateurs entre les différents « gros » intervenants. Lorsque l’allianceux eu terminé son laïus, le butarien, tout fier de sa superbe, s’avança jusqu’au perchoir servant d’estrade pour une intervention.

« Peuple de l’Union. Peuple de la République.» Le ton était autoritaire, puissant et grave.

« Félicitation pour votre révolution, vous qui avez exercé votre juste et libre droit de punir les individus corrompus qui formaient ce que les idiots nomment une élite. Vous avez balayé les spectres du passé pour renaître dans une forme qui, pour l’heure, terrifie les aveugles mais qui demain donnera naissance à une nation qui se permet enfin de sortir du carcan que l’ancienne galaxie considérait comme la norme. »

Il était évident que la plupart des spectateurs et commentateurs allaient le rabaisser, voir insulter la nation entière, mais ces propos allaient faire frémir de plaisir les plus fanatiques des révolutionnaires et il était tout aussi évident que la plupart des assauts allaient malgré tout l’épargner pour éviter de dénigrer quelqu’un qui va dans le bon sens, leur sens.

« Pourtant aujourd’hui ce que nous entendons ne diffère pas d’hier. » Quelques yeux globuleux se tournèrent surpris en sa direction. « En brisant les chaînes du féodalisme, vous avez montré à tous les galariens que vous n’étiez plus ceux d’hier, et pourtant vos bouches s’agitent continuellement pour répéter inlassablement ce que vous aviez fait hier. »

Tharak leva une main pour montrer Padroki.

« L’insatisfaction d’une classe dirigeante inique a mis à genoux l’ancien monde et pourtant une candidate se présente face à vous, assurant à qui veut l’entendre qu’elle fera mieux qu’hier avec les solutions qu’elle n’a jamais réalisée alors qu’elle en avait le pouvoir.

L’insatisfaction d’un matriarcat écrasant vous a poussé à vaincre l’ancien système et une ancienne privilégiée vient devant vous, pour prétendre savoir mieux que quiconque ce qu’il convient de faire. Du haut de sa tour d’ivoire, elle s’amuse, se rit de savoir qu’une masse indocile place ses espoirs dans les mains d’une individus qui avait déjà le pouvoir lorsque l’asservissement était la norme.

La peur d’une espèce et le sentiment de trahison de la part du Conseil vous fait miroiter un troisième candidat. Après tout, il n’est pas le fruit d’une ancienne élite, et promet gloire et expansion à un peuple qui n’a que trop longtemps décidé de se maintenir à l’isolement. Qu’il est tentant de succomber à ce jeune visage plein de promesses. »


Très clairement, Tharak cherchait les ennuis en critiquant aussi ouvertement les trois candidats, mais peu lui importait.

« Encore une fois, il ne s’agit que d’un mirage. L’expansion par la force, la présupposée supériorité raciale, tous ces sujets sont éculés, et les évènements galactiques récents prouvent chaque instant combien vos choix sont ridicules. Peuple de l’Union, peuple de la république, peuple galarien, ne succombez pas aux fausses promesses et aux mensonges pieux.

L’Hégémonie a déjà connu toutes ces voies, le militarisme excessif qui a conduit à la trahison de la Bordure Skylienne, l’expansion irraisonnée et conceptualisé sur une soit disante supériorité, qui a conduit à la trahison de la Bordure Skylienne, la haine profonde d’une espèce qui nous terrifie, ce qui a conduit à la trahison de la Bordure Skylienne.

Ce que vous avez aujourd’hui comme choix, ce n’est pas celui d’un candidat mais la décision de ce que sera pour vous demain. Et c’est par respect pour vous tous, galariens et galariennes que l’Hégémonie refuse de soutenir les candidats qui vous ont été imposés non par la raison qui caractérise votre espèce, mais par la peur.

Quel soit votre choix, ne cédez jamais à la déraison, ne confondez jamais haine passée et réflexion cohérente. L’Hégémonie le dit et ne cédera jamais sur ce point, les Clans Krogans sont une nation respectable et font intégralement partie du monde de demain, et à l’heure actuelle, ils représentant ce que la galaxie a fait de mieux depuis la Grande Guerre Patriotique. »


Clairement, Tharak s’était fait des ennemis.

« Nous conclurons donc là, Eclairée Cosiris, vous êtes la véritable voix de la nation, et c’est donc à vous que l’Hégémonie souhaite s’exprimer. Nous vous invitons donc officiellement à venir sur Khar’Shan dès que cela vous sera matériellement et politiquement possible. Pour le reste, nous souhaitons bonne chance au peuple galarien pour trouver un candidat qui saura porter un projet qui ne se terminera par la Bordure Skylienne galarienne.

Encore une fois, félicitation pour votre glorieuse révolution. »


Et le dirigeant de l’Hégémonie envoya sa cape masquer momentanément son départ, puis il se dirigea, sans un regard ni un mot pour les candidats qu’il méprisait profondément.


[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1472062856-14011212440811408111889220

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1502442111-explorateur-de-lasjae
Maitre du Jeu

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Maitre du Jeu
Compte staff
Messages : 4755

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitimeLun 01 Oct 2018, 20:45

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien
20 Août 2203

Garynos – Garynos



On dit des galariens qu'ils sont maîtres de leurs comportements. Qu'ils sont froids, impassibles, logiques, sous contrôle. Pourtant, dans le QG de campagne de Padroki, la défaite se voyait partout.

Les résultats étaient annoncés. La victoire de la parlementaire Pléïa était sans appel, la femme obtenant à elle seule 40% des voix. Padroki avait su péniblement remonter à la deuxième place, mais n'avait que quelques % d'avance sur Garenn. Cela ne changeait rien : son échec était définitif.

La toute nouvelle Conseillère galarienne prononçait son discours, qui n'avait pas changé d'un iota. Xénophobie, racisme, suprémacisme. Et le pire, dans tous ça, était la reconnaissance écrasante que lui octroyait aussi bien le peuple que les élus. Les gens se réjouissaient, la Conseillère le savait, et sa confiance grandissait en sachant qu'une espèce entière se liguait derrière elle. Et à ses côtés, l’Éclairée Cosiris, l'Héroïne de la révolution, la cheffe ultime du peuple, souriait avec dureté. Il n'était un secret pour personne que Pléïa était une suivante de Cosiris, voir sa femme de paille. Pour la dirigeante, le pouvoir atteignait des sommets.

Garenn, évidemment, avait lui aussi prononcé son discours. Acceptant sa défaite, il reconnaissait le commandement du peuple galarien au travers du vote. Il rappelait tout de même ses thèmes chers : le renforcement militaire et politique galarien plutôt que l'isolationnisme. Même s'il finissait à la troisième place, c'était déjà une victoire écrasante : la preuve qu'un galarien venu d'en dehors de la politique ou des Familles, qu'un galarien du peuple, pouvait grimper haut. Garenn était encore jeune et débutait sa carrière politique : la victoire lui échappait cette fois, mais il aurait d'autres occasions.

Tant qu'à Padroki... Elle ne cachait pas son amertume. Elle ne la cacha pas non plus lors de son discours, exprimant clairement sa déception. Les derniers clous dans le cercueil de sa carrière sur sa planète natale, c'était certain, mais elle ne comptait pas y rester. Déjà, elle préparait son retour pour la Citadelle, où les galariens de l'espace concilien - la minorité n'étant pas encore rentrée sur ses terres - auraient bientôt besoin d'une aide et de relation que leur nouvelle Conseillère ne fournirait pas.

Le Conseil et l'espace qu'il dirigeait entraient dans une nouvelle ère.


____________INFOS MJ____________


Et c'est terminé  !


Pour être honnête, à la base, un tour supplémentaire était prévu. Sauf qu'avec un seul joueur - Kira ayant arrêté, Tharak choisissant la neutralité - plus rien ne pouvait être fait pour que Pléïa ne soit pas élue. Du coup, j'ai raccourci. x)

Les relations que vous vous êtes faites restent : vous connaissez donc Padroki, Garenn, et même Pléïa personnellement. Rien d'autres en dehors, la situation ne s'y prête pas !

Si vous avez des remarques, n'hésitez pas à les partager sur le sujet de l'inscription. Merci à tous. Smile



[Intrigue] Le nouvel ordre galarien 1408461301-sans-titre-1
Contenu sponsorisé

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le nouvel ordre galarien   [Intrigue] Le nouvel ordre galarien Icon_minitime
 

[Intrigue] Le nouvel ordre galarien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Bassin d'Annos :: Sur'Kesh-