AccueilRechercherConnexionS'enregistrer
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Partagez
 

 CODEX : La République de Sur'Kesh [Gouvernement]

I.V.I.A

Personnage RP
Faction : Conseil
Rang : Maître du Jeu | Dieu Suprême
I.V.I.A
Compte staff
Messages : 2320
Crédits : IVIA by Conteur

CODEX : La République de Sur'Kesh [Gouvernement] Empty
MessageSujet: CODEX : La République de Sur'Kesh [Gouvernement]   CODEX : La République de Sur'Kesh [Gouvernement] Icon_minitimeMar 26 Juin 2018, 12:27



Informations principales

Nom : République de Sur'Kesh
Race(s) : Galarien
Catégorie : Gouvernement
Type : Gouvernement
Siège principal : Sur'Kesh, Garynos


Informations secondaires

Fondateur(s) : Cosiris, Galloré, Tyll'Daon
Leadeur(s) actuels : Éclairée Cosiris
Date de création : Février 2203
Localisation générale : Espace galarien
Nombre de membres : Peuple galarien
Capitaux max : Extrêmement élevés




Histoire


La révolution de Sur'Kesh trouve son origine dans la façon dont la Crise galarienne s'est achevée en 2193. Cette guerre civile s'est en effet terminée sur la défaite de la dictatrice Lyron mais aussi des forces militaires et du GSI, qui avaient été balayés par les milices des Maisons. Ceux qui ont réellement défait la dictatrice sont le peuple de Sur'Kesh, qui s'est rebellé face à la Dalatrace et a créé l'ouverture permettant au GSI et aux militaires de porter le coup fatal à Lynron.
Mais ces héros anonymes ont été écartés sitôt la victoire remportée : les Dalatraces rebellent se sont appropriées la victoire et alliées au GSI, réinstaurant l'Union telle qu'elle existait déjà. Le peuple retourna à sa place de suiveur... Mais il savait désormais qu'il était assez fort pour faire cesser cette situation.

Les années suivantes servirent à la reconstruction et au rééquilibrage des pouvoirs entre Dalatraces. Ces années de paix s'interrompirent brutalement en 2200, quand la Conseillère Esheel mourût dans l'attentat de Palaven perpétré par Machiavel. À l'intérieur des terres galariennes, les critiques revinrent : les Dalatraces rejetèrent la faute sur les espèces conciliennes, le peuple exigea des réponses rapides et efficaces. Réponses qui ne vinrent qu'un an et demi plus tard, et de cette UCIP si critiquée que l'Union ne s'y était pas associée. Une défaite politique majeure pour les Dalatraces et le GSI.

La situation continua de se dégrader : les militaires exigèrent que le GSI leur soit rattaché, le peuple demandait la destitution de la Dalatrace Suprême, et les Dalatraces se déchirèrent entre elles devant la progression des krogans, entre partisane de l'ouverture galactique minoritaires et celles estimant de plus en plus souvent que le reste du peuple concilien n'était plus digne de confiance.

En 2203, la situation explosa avec l'accession des krogans au rang d'espèce disposant d'une flotte de guerre. La Dalatrace Cosiris, leader de l'opposition face à la Dalatrace Suprême ; l'Amiral Galoré, l'un des trois amiraux de la flotte ; et le financier Tyll'Daon, propriétaire du second plus grand groupe de médias galariens, déclenchèrent un coup d'état contre l'Union. Leur plan se déroula sans tâche, éliminant la Dalatrace Suprême et écrasant le GSI avant qu'il ne mette au point une contre-attaque efficace. La République fut déclaré dans la suite, tandis que l'armée voyageait vers les colonies pour leur faire connaître le nouvel ordre galarien.

Les mois qui suivirent servirent à reconstruire la société galarienne, mettre en place une constitution commune à l'ensemble du territoire et désigner le nouveau gouvernement, dirigé par l’Éclairée Cosiris. Ce nouveau gouvernement se déclara officiellement à la galaxie en juin 2203, profitant et aggravant l'instabilité provoquée par Aria.

Fonctionnement


La République de Sur'Kesh s'est construite en opposition du féodalisme de l'Union. En conséquence, le pouvoir n'est plus proportionné aux Familles, mais à des élections.

Le pouvoir législatif repose désormais sur l'assemblée parlementaire. Les élus y siégeant sont désignés par un suffrage universel direct. Rassemblés en partis, ils créent et discutent des lois. Ils ont également pour fonction d'élire le dirigeant du gouvernement, l’Éclairé, pour un an renouvelable. Ce poste est actuellement détenu par l'ex-Dalatrace Cosiris.
Le représentant du gouvernement, l'Icône, est lui élu par le peuple. Sa fonction est d'unifier le peuple galarien derrière le gouvernement qu'il représente.
Les autres membres du gouvernement sont les ministres. Son nombre est toujours de 20 individus, désignés par les secteurs dont ils sont responsables. Le ministre des flottes est ainsi choisi par la flotte galarienne, celui de l'éducation par les plus grandes écoles de Sur'Kesh, et ainsi de suite.
Le gouvernement est responsable de l'application des lois de l'assemblée.

Enfin, un troisième corps existe, officiellement pour se porter garant du maintien dans un régime de république : le conseil républicain. Celui-ci est composé de trois individus : les trois même ayant déclenché le coup d'état, chacun désignant son successeur. Le conseil républicain a la possibilité d'interdire ou d'imposer une loi proposé par l'assemblée. En somme, il s'agit d'un outil de contrôle de la part des vainqueurs de la prise de pouvoir.

Il est à noté que derrière les écrits, beaucoup de choses sont restées similaires. Ainsi, les Dalatraces ayant survécu se sont présentées aux élections, largement soutenues par leurs familles et disposant ainsi d'un grand nombre de voix. Les plus puissantes se sont rassemblées dans le parti oligarchique, militant pour des élections limitées aux gens "entraînés à la compréhension de l'exercice du pouvoir". Mais elles doivent faire avec l'opposition d'élus plus populaires, souvent originaires de Familles sans pouvoir et revanchard vis-à-vis du système de l'Union.
Autre critique majeure : les colonies sont largement perdantes dans ce nouveau système. Si un colon a autant de poids qu'un habitant de Sur'Kesh pour élire un parlementaire, les colonies sont en revanche éloignées des désignations des membres du gouvernement, totalement éclipsées par Sur'Kesh.

Hiérarchie et membres importants


L’Éclairée Cosiris

Ancienne Dalatrace, Cosiris a fait grandir sa Famille depuis le rang de mineure à celui de dirigeante. Dans le camp des perdant lors de la Crise, elle a sût se racheter et rester au sein de la Cour en se créant un lien particulier avec le GSI. Première à s'opposer à la Dalatrace Suprême suite à la mort de la Conseillère Esheel, elle a mené le coup d'état et pris le contrôle de l'Assemblée de façon à être élue chef du gouvernement. Son discours porté sur la fierté et l'excellence galarienne comparé au reste de la galaxie et ces "sauvages de krogans" la rendent extrêmement populaire, au point de pouvoir briguer le poste d'Icône en plus de celui d’Éclairée si elle le souhaitait.

L'Amiral Galloré

Soutien officiellement tardif de Cosiris, l'Amiral est en fait critique de l'Union depuis la Crise. Convaincu que les intérêts privés - personnifiés par les milices des Familles - sont responsables du ralentissement de la progression galarienne, il est un fervent partisan d'un gouvernement unifié sur tout le territoire galarien. Regrettant l'absence d'implication de son peuple dans la communauté galactique, il veut que la République sorte de ses frontières et s'impose comme puissance incontournable.

Le financier Tyll'Daon

Hommes d'affaires avisé et à la loyauté trouble, Tyll'Daon a été de tous les camps sur les vingt dernières années. Récemment, il a "pris parti pour le peuple" en usant de son contrôle des médias pour faire vaciller le pouvoir des Dalatraces. Sincère opposant du féodalisme, il ne croit cependant pas en la République et voit en les élections un simple jeu de marionnettiste. Comme Galoré, il veut voir son peuple devenir une puissance incontournable de la galaxie, mais davantage par son rayonnement scientifique et intellectuel, regrettant la trop grande discrétion dont les génies galariens font preuve.

Influence


La République de Sur'Kesh est la première puissance scientifique galactique, et dispose de l'une des forces spéciale les plus efficace avec la Ligue Unique, dont la mission actuelle est de traquer et éliminer le GSI. Ses capitaux sont extrêmement importants, le réseau d'espionnage entretenu par le GSI est actuellement remis en fonctionnement et les armées ont reçu de nombreux financements, directement puisés dans les trésors personnels des Familles vaincues. Son problème est son isolement sur la scène galactique : farouchement critique du Conseil et porteuse de discours xénophobes et interventionnistes, la République n'inspire pas confiance.

Politique affichée


La République souhaite aujourd'hui construire sa légitimité galactique. Ceci passe par une reconnaissance officielle des autres gouvernements, la création de liens, le changement de Conseillère. Mais ses ambitions interventionnistes, sa position anti-krogan et son mépris des autres espèces nuisent à ses ambitions. La République est à un croisement de son destin : l'isolement et le nationalisme exacerbé, ou la remise en question et l'ouverture.




 

CODEX : La République de Sur'Kesh [Gouvernement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: L'espace concilien intérieur :: Bassin d'Annos :: Sur'Kesh-